Dharma, réalité

Tout cet ouvrage, et tout l’enseignement, tournent autour de la notion de Dharma, qui dans son sens large et essentiel, signifie réalité.

Les étapes du Dharma seront considérées au niveau du début, du milieu, de la fin de la base, soit de la voie et du fruit, qui sont les étapes de la réalisation de la réalité. Le concept de Dharma, est le plus intégratif qui soit ; il signifie toutes réalités, tous les aspects de la réalité depuis la réalité illusionnée jusqu’à la réalité éveillée.

Il est important de remarquer qu’on trouve dans les contextes hindous des connotations assez différentes de l’acception du Dharma1Dans le contexte hindou, Dharma a le sens de loi, ou de ce à quoi il convient de se conformer..

Dans le Dharma, on distingue parfois jusqu’à dix sens du terme.

On ne retiendra que les trois sens fondamentaux de Dharma correspondant à Base, Voie, Fruit et qui sont respectivement la réalité en tant que phénomènes, l’enseignement du Bouddha, l’enseignement de la réalité et la réalisation de la réalité fondamentale et ultime.

Ces trois sens de Dharma correspondent justement aux trois étapes que sont Base, Voie et Fruit. Par Base, on entend l’état initial dans lequel nous sommes et vivons habituellement. Par Voie, on entend la voie de l’éveil de la Base l’état habituellement illusionné jusqu’au Fruit l’état d’éveil. Le Fruit est l’état d’éveil, la réalisation de la réalité ultime.

Il y a ainsi Dharma au niveau de la Base, de la Voie, et du Fruit.

♦ Si la Base est l’état initial dans lequel on est et on vit habituellement, Dharma désigne les phénomènes c’est-à-dire les expériences de la conscience habituelle duelle.

♦ Si la Voie est la voie de l’éveil de la base, l’état habituellement illusionné jusqu’au fruit, Dharma sur la Voie est l’enseignement de la réalité, qui expose comment sont les réalités habituelles illusionnées, et comment, sous-jacente à la réalité habituelle est une réalité profonde à laquelle il est possible de s’éveiller. On distinguera ainsi deux niveaux de réalité, la réalité superficielle d’apparence et la réalité profonde fondamentale. La réalité d’apparence est relative et duelle, la réalité profonde fondamentale est non duelle. Ce modèle est souvent exposé dans la métaphore de la carte et du terrain, la carte étant la réalité superficielle d’apparence ou d’interprétation, la réalité conceptuelle, alors que sous-jacente à la carte, à l’image d’une carte qui est un calque, la réalité profonde fondamentale est celle du terrain. C’est aussi dans une légère variante ce qui est exprimé dans la métaphore du paysage enténébré qui a été développé dans le རྒྱུད་ལ་མ་ (Gyu Lama) et repris dans Le Grand Livre de la Pleine Présence.

♦ Si le fruit est l’état d’éveil, la réalisation de la réalité ultime, Dharma comme réalité éveillée est la réalité profonde, non duelle qui se dit aussi Dharmata, nature du Dharma, nature fondamentale des Dharma.

LA PROGRESSION DU DHARMA

 

On voit bien sur le schéma de la Roue du Dharma, la Base avec Dharma, les phénomènes ; la Voie avec Dharma, l’enseignement de réalité ; le Fruit avec Dharma, la réalité éveillée. C’est le même terme qui exprime cette continuité du début jusqu’à la fin de la voie.

Dharma comme « réalité ».

On ne mesure généralement pas la profondeur et la pertinence du terme Dharma dont les trois champs couvrent l’ensemble de la réalité, l’ensemble des réels, depuis les réalités habituelles jusqu’à la réalité éveillée, et, en même temps, Dharma est l’enseignement de la réalité qui conduit de la réalité habituelle à la réalité éveillée.

L’usage du même terme avec ses trois déclinaisons tend à établir la continuité du processus d’éveil, et à réduire la tendance séparatrice des conceptions habituelles.

Dans ce processus d’éveil et de réalisation le Dharma est une phénoménologie opérative , phénoménologie au sens où il expose le mode d’être des phénomènes, et opérative au sens où sa compréhension et sa pratique opèrent une expérience libératrice qui révèle la nature des phénomènes habituels, libérant de leurs illusions.et réalisant la réalité fondamentale. C’est le passage de ཆོས་ à ཆོས་ཉིད་, de Dharma à Dharmata, de Dharma phénomènes à Dharmata nature des phénomènes.

Quelles sont les trois principales significations de Dharma ?

Dharma au niveau de la base

Sur le schéma, au- dessus du mot base, on lit les « réalités phénomènes » : dharma a ici le sens de « phénomènes », de réalité que sont les phénomènes, les réalités phénoménales, c’est-à-dire tout ce qui est connu.

Tout connu dans l’expérience duelle sujet- objet, est un phénomène du monde duel habituel, est un dharma.

Dharma au niveau de la voie

Ensuite, toujours sur le schéma, en rouge, au-dessus du mot Voie, Dharma signifie « l’enseignement de la réalité » : c’est la parole du Bouddha. Le Bouddha dans sa réalisation est lui-même réalisation de la réalité et porte-parole. Il dit ce qu’il est, il dit ce qui est, il expose la réalité. Il est en ce sens “prophète” de la réalité exprimant ce qui est tel que c’est.

Dharma au niveau du fruit

Au-dessus du mot Fruit, Dharma équivaut à la réalité éveillée,à la réalité foncière, aux choses telles qu’elles sont fondamentalement.

C’est la réalité du fruit, la réalité de la non dualité.

 

<<Retour